Sarlat Rugby triomphe contre Bergerac dans le premier derby de la saison

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Ce week-end a vu le plus grand test de l'ambitieux projet de Sarlat Rugby, un derby régional contre un autre favori de la poule 8 de Fédérale 2 : l'USB Bergerac. Le match à l'extérieur a opposé les Bleu et Noir de Sarlat à l'équipe locale encore invaincue jusque là. Après un match B plein de surprises, le match de l'équipe A était intense, plein d'action, et une victoire décisive pour l'équipe visiteuse, qui est maintenant fermement en tête.

Une standing-ovation attendait les garçons en bleu et noir lorsque l’arbitre a sifflé la fin de leur rencontre face à Bergerac. Non seulement Sarlat Rugby a battu son concurrent le plus proche dans sa poule, mais l’équipe l’a fait avec style. Une satisfaction pour les supporters qui avaient fait le déplacement, surtout après que l’équipe B ait été privée de victoire dans les tous derniers instants d’un match surprenant. Il n’y a plus de doute, le projet de Sarlat Rugby est en marche, et il ne fait que s’amplifier. 

Sarlat Rugby et Bergerac font match nul dans un match dramatique de l’équipe B

Après leur première défaite contre Causse Vézère la semaine dernière à domicile, l’équipe B de Sarlat Rugby a fait un retour en force sur la pelouse du stade Gaston Simounet. Mais l’équipe de Bergerac avait aussi quelque chose à prouver. Ayant perdu plus de matchs qu’ils n’en avaient gagnés jusqu’à présent, ils devaient faire honneur au record inégalé de l’équipe A. Sarlat a mis la pression rapidement et efficacement.

Sarlat a mis la pression rapidement, obtenant une pénalité précoce et en  allant chercher la ligne de sortie dès la première minute. La défense de Bergerac a tenu bon, cependant, et Sarlat a opté pour le coup de pied de but à la pénalité suivante, laissant le #9 Matt Doyle ouvrir le score. Leur agressivité a continué à offrir des opportunités, mais ce n’est qu’à la 12ème minute que le #11, Derex, a finalement porté le ballon pour le premier essai de la journée. 0-10 après la transformation. Bergerac n’était pas en reste et a botté une pénalité sur une réception ratée, et deux autres pendant les 10 minutes suivantes, marquant deux sur trois pour porter le score à 6-10 avant la 20ème minute de jeu. 

Michael Derex félicité par ses coéquipiers de Sarlat Rugby après son essai contre Bergerac.
Les joueurs de l’équipe B de Sarlat Rugby félicitent #11 Derex pour le premier essai de la journée.

Puis l’équipe locale est passée à l’offensive. Sarlat était à peine capable d’arrêter une forte poussée à la 23ème minute et se retrouvait à jouer dans leurs 22 mètres. Malheureusement pour l’équipe locale, la défense des visiteurs était au point, même si leurs propres poussées offensives étaient souvent brouillées. Les deux équipes ont reçu un carton jaune à la 37e minute lorsque Bergerac a fait une nouvelle percée dans les lignes de Sarlat, mais a été arrêté dans les derniers mètres. Au retour, cependant, un des joueurs de Sarlat a botté le ballon par-dessus les défenseurs en blanc, et le numéro 13 Antoine Delmas a foncé pour courir en profondeur et marquer. 6-15 à la mi-temps. 

Après avoir attrapé le ballon, le numéro 13 Antoine Delmas a fait un bond en avant pour marquer pour Sarlat.

Une deuxième mi-temps pleine de surprises pour l’équipe B !

En deuxième mi-temps, Bergerac a été la première équipe à ouvrir le score en frappant une pénalité dans les poteaux. L’équipe B de Sarlat Rugby est revenue en force avec une percée du #7 Dupont et du #13 Perica, qui n’a été arrêté que par un plaquage méritant une pénalité. Ils ont botté pour le line out, et le maul résultant a été poussé, permettant au #2 Chauffour de marquer un essai, bien qu’ils aient manqué la transformation. Sept minutes après le début de la deuxième mi-temps, le score était déjà de 9-20 pour les visiteurs. 

Un maul puissant permet à Wilfried Chauffour de marquer le troisième essai du Sarlat Rugby contre Bergerac.
Les défenseurs de Bergerac s’écroulent devant le maul de Sarlat Rugby alors que le #2 Wilfried Chauffour marque.

Les balles perdues et les possessions abandonnées se sont accumulées pour les deux équipes, mais Bergerac a été le premier à prendre l’avantage lorsque Sarlat a perdu la possession du ballon dans ses 22. Après quelques poussées inefficaces, le #8 Chevalier de Bergerac a trouvé une brèche et a marqué le premier essai de l’équipe locale de la journée, tandis que le #4 Granger de Sarlat a dû quitter le terrain blessé. Les deux équipes ont continué à pousser, mais une faute a coûté une pénalité à Bergerac, 16-23 dans les dix dernières minutes. 

Les choses semblent aller bien pour Sarlat Rugby, bien qu’un coup de pied haut du #9 Matt Doyle n’ait pas réussi à gagner du terrain. Une autre passe interceptée permet au Sarlat Rugby de pousser, mais une passe manquée leur coûte la chance d’obtenir le point de bonus offensif dans la dernière ligne droite. Pire encore, à la 39e minute, Perica a reçu un carton jaune et, lorsque Bergerac a botté pour un alignement, la ligne Bleu et Noir a finalement craqué. L’équipe locale a égalisé à quelques secondes de la fin, terminant 23-23 dans une finale étonnante et surprenante d’un match plein d’action. 

Les joueurs de Sarlat Rugby en train de se serrer les coudes

L’équipe A de Sarlat Rugby domine la première mi-temps contre un Bergerac déstabilisé. 

Après le match nul de l’équipe B, la tension était encore plus forte dans l’air au stade Gaston Simounet de Bergerac. Les supporters des deux équipes ont applaudi une courte présentation et un coup d’envoi encore plus court donné par le responsable de la santé de la ville à l’occasion de l’Octobre rose (pour sensibiliser à la prévention du cancer du sein), mais c’est le coup d’envoi du match qu’ils attendaient. Au tout début de la rencontre Bergerac  laisse tomber le ballon et une pénalité dans la mêlée qui a suivi a donné au numéro 10 Serafin Bordoli l’occasion d’ouvrir le score 0-3 pour Sarlat Rugby. 

Malgré une avance précoce, les visiteurs en bleu et noir ont semblé un peu chancelants au début. Sarlat a laissé Bergerac gagner beaucoup de terrain sur une passe perdue, un coup de pied trop éloigné leur a coûté un alignement, et un coup de pied trop court leur a coûté la possession du ballon.

Malheureusement pour Bergerac, ils étaient encore plus mal en point. Une perte de balle critique leur a coûté la possession du ballon dans leur propre 22 et, après une série de poussées chaotiques, c’est le numéro 9 de Sarlat Rugby, Théo Entraygues, qui a marqué. Après que Bordoli ait converti, c’était 10 points en 10 minutes. Pas un mauvais départ, après tout.

Théo Entraygues, le numéro 9 de Sarlat Rugby, marque son premier essai contre Bergerac.
Le jeu rapide et agressif de Sarlat Rugby a permis à Théo Entraygues de franchir la ligne d’essai de Bergerac en moins de 10 minutes.

Quand Bordoli a botté le ballon en profondeur et que Bergerac a laissé tomber le ballon, le public a pu voir que Bergerac jouait bien en dessous de son meilleur niveau. Sarlat Rugby, par contre, excelle. Sur la mêlée qui s’ensuit, Sarlat s’écarte comme pour aller à gauche, mais Entraygues le porte à droite avec une passe pour le numéro 11 Eroni Tuwai, qui marque juste contre la ligne. On pouvait voir que l’équipe s’était préparée durement pour ce match. D’autant plus que Bordoli a réussi la difficile transformation. 0-17. 

L’essai d’Eroni Tuwai quelques minutes plus tard confirme la dynamique de Sarlat Rugby face à un Bergeracois déstabilisé.

Bergerac n’a pas abandonné cependant, et a essayé de repousser. Ils ont pris un alignement près de la ligne d’essai de Sarlat suite à une pénalité, sachant qu’ils avaient un grand écart à combler, mais leur maul est tombé court. Leur phase de jeu se heurte à une défense tout aussi épaisse jusqu’à ce qu’elle sorte directement du terrain. Les ballons échappés ont permis aux visiteurs de récupérer la possession du ballon, et la tension a augmenté alors que la frustration de l’équipe locale commençait à se faire sentir. 

Le #4 de Bergerac et le #10 de Sarlat, Bordoli, ont dû se calmer hors du terrain avec des cartons jaunes, mais Sarlat a quand même pu marquer une pénalité quelques minutes plus tard grâce au #9 Théo Entraygues. Il en a ensuite obtenu une autre lorsqu’une poussée du #12 Hemani Paea et du #14 Vincent Pageneau a été sanctionnée par une pénalité. 0-23 avec moins de 10 minutes restantes pour la fin de la première mi-temps. 

Théo Entraygues, le numéro 9 de Sarlat Rugby, a tiré plusieurs pénalités contre Bergerac dimanche.
Sarlat Rugby montre la flexibilité de son effectif avec le n°9 Théo Entraygues qui prend en charge les coups de pied.

Bergerac a réussi à bloquer un coup de pied de Sarlat, mais un en avant leur a coûté ce qui aurait pu être un bel essai à long terme. Heureusement, ils ont trouvé de la place pour un coup de pied intelligent le long de la ligne sur la poussée suivante, contournant les défenseurs de Sarlat Rugby pour permettre à Loic Havard de marquer. Malheureusement, ils ont ensuite cédé une pénalité juste avant le coup de sifflet d’une mi-temps décisive, 7-26. 

Bergerac se ressaisit et Sarlat Rugby prend de l’élan

Quand la deuxième mi-temps a commencé, il n’a pas fallu longtemps pour que Sarlat profite d’une balle perdue. Les Bleu et Noir ont botté le ballon en avant et ont gagné du terrain grâce à la vitesse explosive de Tuwai, et ont poussé pour une touche. Mais, malheureusement, la phase de jeu qui s’ensuit a été interrompue.

Après une mi-temps qui a redonné le moral à l’équipe locale avec la présentation des adorables enfants de leur célèbre école de rugby, Bergerac abordait la seconde mi-temps la tête haute. Le soleil étant désormais dans les yeux de Sarlat, les puissants visiteurs pourront-ils continuer sur leur lancée ? Les choses se présentent ainsi et, lorsque Sarlat rate le coup de pied de pénalité, l’équipe locale des Noir et Blanc semble pouvoir revenir au score.

Les défenseurs de Bergerac ont eu du mal à arrêter Ikapote Fono, le numéro 5 de Sarlat Rugby. 

Avec un regain d’énergie, Bergerac a de nouveau tenté la touche. Mais cette fois-ci, les Noir et Blanc ont dû s’y reprendre à plusieurs fois, soit 5 fois en 10 minutes. Finalement, leur #19 Benoit Casagrande a pu marquer pour l’équipe locale sur un maul réussi, mais ils ont manqué la conversion. Malheureusement, peu après, chaque équipe a reçu un carton jaune, y compris le #13 de Sarlat, Cyril Carriere. 

Malgré cela, la stratégie de Sarlat Rugby semblait fonctionner quand ils ont botté à nouveau pour un alignement et ont réussi le maul. Vingt-six minutes plus tard, le n°12 Hemani Paea a trouvé une opportunité avec une passe rapide à Bordoli pour l’essai. Et bien qu’ils aient manqué la transformation, les choses semblaient de plus en plus sombres pour l’équipe locale, avec près de 20 points de retard à moins de 20 minutes de la fin.

Hemani Paea a été élu Homme du Match par les joueurs de Sarlat après le match pour sa puissante performance de dimanche.

Avec des tensions élevées, les deux équipes ont botté pour respirer. Mais Sarlat Rugby ne laisse rien passer, même lorsque le jeu est poussé dans sa zone des 22m.

Voulant secouer les choses et reprendre l’attaque, Sarlat a alors remplacé Paea et Entraygues dans les 5 dernières minutes par Caneda et Louis Boyer. Et même si sa passe botté n’aboutit pas, Bordoli se révèle être un meneur de jeu hors pair lorsqu’il bloque un coup de pied, tape le ballon en avant et le porte pour un dernier essai en fin de match. 12-38 lorsque le coup de sifflet final retentit, noyé dans les applaudissements des supporters de Sarlat. C’est une victoire méritée pour Sarlat contre une équipe qu’ils savaient être difficile à battre. 

#10 Serafin Bordoli célèbre un essai final contre Bergerac dans les dernières minutes.
Bordoli triomphe après un dernier essai qui met un point final à la victoire de Sarlat Rugby contre Bergerac.

Les entraîneurs et les joueurs célèbrent une victoire importante pour Sarlat. 

Si les erreurs de l’équipe locale ont certainement aidé, Sarlat Rugby peut également être fier d’un jeu plus propre, avec moins de pénalités (pas une seule pénalité de Bergerac n’a été transformé) après que celles-ci aient failli leur coûter le match contre Causse Vézère. Ce sur quoi les entraîneurs ont travaillé cette semaine pour affiner le jeu semble fonctionner !

En effet, après le match, l’entraîneur de la défense David Ellis (qui a déjà entraîné Bergerac lorsqu’ils étaient en Fédérale 1) était d’accord :  » les choses que nous avons travaillées à l’entraînement mercredi ont été respectées par les joueurs et ont constamment mis Bergerac sous pression ! C’était certainement notre performance la plus complète de la saison jusqu’à présent. Pas parfaite, mais nous allons dans la bonne direction ! »

L’entraîneur Stéphane Labrousse a ajouté « C’est un très bon résultat face à un concurrent direct pour les deux premières places de la poule. Au niveau du jeu, nous avons été solides sur les bases, il ne nous reste plus qu’à préparer sérieusement le prochain match pour bien finir le bloc. »

Cette 5e victoire consécutive ne pouvait pas non plus tomber à un meilleur moment. Non seulement elle permet de sortir de l’impasse en haut de la fourchette, mais après la défaite de Rochefort face au Causse Vézère, les Sarladais confortent bien leur place de leader. 

Grand favori de la poule 8 de Fédérale 2, il ne fait aucun doute que les Bleu et Noir sont désormais sur la bonne trajectoire.

Triomphe et gloire pour les joueurs et entraîneurs de Sarlat Rugby après avoir battu un Bergerac invaincu.
Triomphe et gloire pour les joueurs et entraîneurs de Sarlat Rugby après avoir battu un Bergerac invaincu.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin