Sarlat Rugby s’empare de la première place face au SC Surgérien

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Avec le premier match officiel joué à Sarlat depuis presque un an, samedi soir était déjà une belle occasion de faire la fête. Mais, après que la pluie ait cessé et que les deux équipes aient remporté des victoires décisives sur le terrain contre le SC Surgerien, les Sarlardais venus voir la nouvelle équipe faire ses preuves avaient une double raison de se réjouir : les Bleu et Noir avaient pris la première place du groupe.

Malgré la pluie battante, les Sarlardais se sont déplacés au stade pour le match de l’équipe B entre Sarlat Rugby et la réserve du SC Surgérien. Que ce soit pour l’excitation d’un match à domicile après presque un an, pour la performance époustouflante de l’équipe réserve contre Saint Yrieix dimanche dernier, ou simplement pour le désir de voir la nouvelle équipe des Bleu et Noir en action, les sièges se sont remplis. Aucun n’est parti déçu non plus.

Avec deux victoires et beaucoup d’ambiance, les équipes sarladaises ont offert un sacré spectacle. La soirée a également été l’occasion de célébrer le rôle central que joue ce sport dans la vie de la ville, avec une musique festive et des cérémonies solennelles pour le rappeler. 

Trempée mais déterminée, l’équipe B de Sarlat Rugby bat le SC Surgerien

Avant le début du premier match, l’atmosphère dans les tribunes était quelque peu morose. La pluie abondante a inquiété beaucoup de gens pour le jeu. Une fois que les équipes sont entrées sur le terrain, les effets de la météo ont immédiatement impacté le jeu. Les joueurs glissent sur le terrain, les balles s’échappent des mains, et les deux équipes ont du mal à gagner du terrain.

Le match de l’équipe B entre le Sarlat Rugby et le SC Surgérien a commencé sous une averse.

Néanmoins, suite à une faute de Surgères, Sarlat Rugby a pris l’avantage en prenant la pénalité. Les deux équipes ont préféré prendre les pénalités plutôt que de se risquer à marquer des essais. Cependant, 11 minutes plus tard, Surgères a prouvé qu’il n’était pas une équipe à prendre à la légère en égalisant sur une pénalité.

La réserve Bleu et Noir a maintenu la pression et, cinq minutes plus tard, Filip Perica a marqué son premier essai après un bel effort collectif.Alors que le jeu se déroulait principalement du côté surgerien, quelques instants avant le coup de sifflet de la mi-temps, les visiteurs transformaient une nouvelle pénalité, portant le score à 8-6 avant la pause.

Même la pluie battante n’a pas empêché Filip Perica d’inscrire le premier essai contre le SC Surgérien.

Les choses se sont améliorées au cours de la deuxième mi-temps, littéralement, avec la pluie qui s’est arrêtée et le soleil qui a commencé à percer les nuages. Quelques minutes après le début du match, sous un arc-en-ciel géant, le demi de mêlée Matt Doyle a une pénalité pour  Sarlat Rugby. Les joueurs ont fait preuve de plus d’intensité et d’énergie. Maintenant, au lieu de toujours prendre les points, les deux équipes jouent les pénalités, tapent en touche et utilisent le momentum. L’ailier Achille Massignac crée la première percée majeure pour Sarlat, sprintant jusqu’à l’essai, que Doyle a transformé, portant le score à 18-6. 

L’équipe B de Sarlat Rugby marque une autre pénalité contre le SC Surgerien sous un superbe arc-en-ciel.

Alors que le SC Surgérien s’est battu vaillamment pour récupérer, la défense du Sarlat Rugby a tenu bon, malgré plusieurs rapprochements. La discipline n’était pas parfaite, cependant, les erreurs et les manqués en touche ont coûté à l’équipe locale de précieuses occasions. Néanmoins, le public s’est réjoui lorsque, dans les derniers instants du match, et bien qu’ils soient acculés dans leur 20 mètres, Sarlat Rugby a récupéré le ballon dans un ruck. Nicolas Testut (#12) a alors sprinté sur presque toute la longueur du terrain pour marquer un nouvel essai. L’action qui a fait vibrer le public ! 

Score final 23-6. 

La défense et l’attaque de Sarlat Rugby en action, avec l’essai de plus de 80 mètres de Nicolas Testut !

L’équipe A de Sarlat Rugby a malmèné le SC Surgérien

Au moment où l’équipe B a quitté le terrain, le stade Christian Goumondie était plein à craquer, et le goût de la victoire était déjà dans l’air. Mais le public n’était pas venu seulement pour voir Sarlat gagner, ni même seulement pour voir du rugby. La courte cérémonie de commémoration qui a réuni les deux équipes et les spectateurs de toutes les générations a été un rappel touchant du rôle que joue le rugby dans la communauté en tant que point de rassemblement et d’expérience commune. Ce fut également un moment de célébration, avec la fanfare qui a contribué à animer les tribunes pendant (et longtemps après) le match.

Conscients de la responsabilité, et de l’espoir, qui repose sur leurs épaules, l’équipe A est entrée sur le terrain avec détermination. Avec une sensation de déjà vu lié au match de la B, Sarlat Rugby a ouvert le score avec une pénalité tapée par Théo Entraygues (#9) moins de 3 minutes après le début du match. Le ballon a ensuite passé beaucoup de temps en l’air au début du match, et les deux équipes ont fréquemment botté pour gagner du terrain. Le Sarlat Rugby a tenté une autre pénalité 5 minutes après le début du match, et l’a manqué. Entraygues a ensuite réussi sur la suivante moins de deux minutes plus tard. 6-0 pour l’équipe locale, un bon début !

Le SC Surgérien, bien que souvent sur la défensive, n’est pas loin derrière, marquant une pénalité à son tour à la 11ème minute. Sarlat Rugby, conscient des conditions de jeu, a continué à frapper au but à chaque occasion. Et, bien qu’ils en laissent une de côté en heurtant le poteau, avant la 20ème minute Entraygues marque une troisième pénalité (9-3). La discipline et l’entraînement des Bleu et Noir commencent à se faire sentir dans d’autres domaines. La défense de Sarlat était particulièrement efficace, plaquage après plaquage, privant l’équipe visiteuse d’occasions.

Autre point fort, les touches de Salat Rugby étaient propres, ce qui s’est traduit par des mauls réussis. Ils se sont avérés être un outil puissant pour gagner du terrain, et marquer, comme lorsqu’un maul puissant dans les 22m de Surgères a permis au #2, Luciano Bencivenga, de s’échapper et de marquer le premier essai du match. Transformé par le #9 pour une avance de 16-3 que Sarlat allait conserver pendant les dix minutes suivantes, malgré une occasion d’essai de Frank Fresneda. Après 33 minutes de jeu, Surgères a finalement eu une autre occasion, et une pénalité réussie par leur #10 a réduit l’écart. Mais pas pour longtemps. 

Luciano Bencivenga, homme du match, marque le premier essai du Sarlat Rugby contre le SC Surgérien.

Juste une minute plus tard, le SC Surgérien a réussi à effondrer le maul de Sarlat Rugby, en arrêtant Achraf Ben Hamouda. Mais ils n’ont pas pu arrêter Hemani Paea. 23-6 avec la transformation. Mais le match ne s’est pas figé et le n°15 des visiteurs a marqué une pénalité quelques minutes avant la mi-temps. Le Sarlat Rugby, qui n’était pas en reste, a poussé dans l’axe et aurait pu marquer sur une pénalité, mais a opté pour une touche. Les guerriers bleus et noirs ont prouvé que leur performance était le résultat d’un travail acharné et de l’entrainement plutôt que de la simple chance, avec un autre maul, un essai et une transformation réussis. 30 – 9 à la mi-temps. 

Sarlat Rugby prend l’avantage contre le SC Surgerien

La mi-temps a donné à Sarlat une autre chance de montrer que la communauté du rugby se rassemble et s’agrandit. C’était l’occasion de présenter la nouvelle équipe féminine de rugby au public ! L’équipe a recruté massivement et compte désormais une équipe senior et junior, et espère en ajouter d’autres. Comme beaucoup de barrières, c’est une nouvelle barrière que Sarlat Rugby est déterminé à franchir avec l’aide de la ville. Avec l’aide d’un nouveau grand sponsor international, le projet est sur la bonne voie ! Tout comme l’équipe A pour la deuxième partie de leur match. 

L’équipe s’est rapidement remise dans son match lorsqu’une erreur d’alignement du SC Surgérien leur a permis de gagner 60 mètres, et un contre réussi a permis à Sarlat de prendre possession du ballon. Le ballon est passé de main en main jusqu’au #10, Serafin Bordoli, le passant au #11, Lucas Caneda, qui a marqué le quatrième essai de la journée en coin. Le cinquième essai a suivi peu après, alors que la nuit commençait à tomber, lorsque trop de Surgériens se sont consommés pour arrêter un maul des Bleu et Noir. Les défenses étaient donc trop minces pour arrêter Paea, après une sortie rapide du ballon, ce qui a permis à Bordoli de lui offrir l’essai. 42 – 9 après la conversion. 

Lucas Caneda qui plonge afin d’assurer le point de bonus offensif pour Sarlat Rugby.

Avec leur forte avance, l’entraîneur Stéphane Labrousse a choisi de faire souffler plusieurs des joueurs de Sarlat Rugby, envoyant des joueurs frais pour continuer à attaquer sans relâcher la défense maintenant que le point de bonus offensif était acquis. Ils entraient juste à temps pour créer un maul pour un sixième essai, et le convertissaient à nouveau, augmentant le score de 49 à 9 pour Sarlat. Cherchant à ne pas perdre la face, les visiteurs ont conservé le ballon pour tenter de trouver une faille dans la défense, mais le travail de David Ellis a payé puisqu’ils n’ont pas marqué un seul essai de tout le match. 

Les 20 dernières minutes ont été une lutte dans l’obscurité croissante. Le SC Surgerien poussait fort pour essayer de marquer au moins un essai, mais Sarlat Rugby refusait de les laisser marquer, malgré le fait qu’ils étaient souvent acculés sur leur ligne d’essai. Malheureusement, si leur zèle a été efficace, il a eu un coût puisque Jules Chadourne a reçu un carton rouge dans les dernières minutes du match. Le plaquage dangereux passera en commission, mais il manquera au moins un des prochains matchs, des matchs qui seront importants si Sarlat veut consolider son statut de leader. 

Le score final de 49 à 9 fait tout de même sourire l’entraîneur, d’autant que la touche de Stéphane Labrousse s’est fait sentir dans des mauls de plus en plus efficaces. « Deux belles victoires avec des progrès dans les équipes A et B, malgré des conditions climatiques difficiles. Dans l’équipe A, ils ont su être patients avec quelques bonnes séquences, et ils ont fait un bon travail sur les mauls », a-t-il déclaré à propos des matchs contre le SC Surgerien. Son seul regret est le carton rouge à la fin. 

Avec le point de bonus offensif et le plus grand avantage au score après seulement deux matchs, le Sarlat Rugby est maintenant en tête de son groupe. Bien qu’il soit beaucoup trop tôt pour crier victoire, il ne fait aucun doute que l’équipe bleue et noire de Sarlat a pris un très bon départ. 

Equipe AEquipe B
1. Belle
2. Bencivenga
3. Ben Hamouda
4. Faucher
5. Fono
6. Cardon
7. Laporte (Captain)
8. Gal
9. Entraygues
10. Bordoli
11. Caneda
12. Paea
13. Cousin
14. Tuwai
15. Fresneda
16. Chadourne
17. Maniulua
18. Hay
19. Carriere
20. Fontenay
21. Boyer
22. Delmas
1. Bouty
2. Delpech
3. Avella
4. Granger
5. Laverdet
6. Dauher
7. Mazelaygue
8. Dupont-Butez
9. Doyle
10. Carrigue
11. Perica
12. Testut
13. Carriere (Captain)
14. Pageneau
15. Massignac
16. Marty
17. Boutesbi
18. Pezet
19. Bouchiat
20. Le Goff
21. Derex
22. Peyrou
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin