Sarlat Rugby entame le troisième bloc avec une victoire décisive lors du derby contre Belvès

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
​​Ce dimanche au stade Sem Gallet, deux rivaux locaux se sont rencontrés pour la première fois cette saison. Le derby Belvès - Sarlat Rugby était attendu avec impatience par les fans. Un choc entre des rivaux historiques actuellement placés premier et dernier de la poule 8 de Fédérale 2. Alors que l'équipe A de Sarlat a manqué de peu le bonus offensif, la B a dû se contenter du bonus défensif.

Dimanche, nous avions rendez-vous avec un choc au sommet entre deux grands rivaux. D’un côté, Sarlat Rugby, invaincu cette saison et sur une trajectoire ascendante après de gros efforts de reconstruction et de recrutement. De l’autre côté, l’équipe A de Belvès est en difficulté avec une seule victoire depuis le début de la saison. Des tensions sont également apparues en dehors du terrain, avec des échanges mouvementés sur les réseaux sociaux qui ont ouvert la voie à ce que beaucoup pensaient être une rencontre difficile.

Malgré tout, le côté sportif a finalement pris le dessus, les deux équipes ont bien joué, remportant chacune une victoire. L’équipe A de Sarlat Rugby est restée sur sa série de victoires, tandis que l’équipe B des Sangliers de Belvès a fait le bonheur des locaux avec une courte victoire.

Sarlat Rugby a pris les “sangliers” de Belvès par les cornes  

Après un tonnerre d’applaudissements pour la victoire de l’équipe B de Belvès (voir ci-dessous) contre leurs rivaux locaux de Sarlat, les équipes A sont entrées sur le terrain plus motivées que jamais. Tous les ingrédients étaient alors réunis pour voir un derby de rugby intense.

Malgré un départ hésitant à la réception du coup d’envoi, l’équipe A de Sarlat Rugby n’allait pas se laisser abattre comme ses homologues de l’équipe B. Ils ont rapidement gagné du terrain sur un coup de pied et, lorsqu’on leur a donné l’opportunité d’une pénalité, le numéro 10 Serafin Bordoli a ouvert le score pour les sarladais 0 – 3  en moins de 3 minutes.

Les Bleu et Noir ont poursuivi leur chemin, avec détermination et précision, en obtenant leur pénalité suivante à 6 minutes de la fin du match pour aller chercher la touche. Belvès a mis en place une défense solide, mais ils n’ont pas pu arrêter le numéro 4 de Sarlat, Ikapote Fono, qui a plongé pour marquer l’essai. Après la transformation de Bordoli, le score était de 0 à 10 avec moins de 10 minutes au compteur.

Deuxième ligne, #4 Ikapote Fono plonge dans un premier essai pour Sarlat Rugby contre Belvès.
Le premier essai d’Ikapote Fono a donné une belle longueur d’avance à Sarlat Rugby contre Belvès

Belvès n’était pas prêt à céder sans se battre, même si, heureusement, il n’y avait pas de grosses altercations comme c’est souvent le cas dans les derbys. Quand une pénalité a ouvert une opportunité pour Belvès à la 13ème minute, leur #15 l’a tiré proprement pour porter le score à 3-10. L’occasion suivante allait revenir aux sarladais, dont le succès dans les lignes de touche et une meilleure discipline commençaient à porter leurs fruits.

L’équipe de Sarlat Rugby gardait le ballon dans le terrain de l’équipe locale, et après que le #2 de Belvès ait reçu un carton blanc, Sarlat choisit la touche. Un puissant ballon porté a permis à Sarlat de gagner du terrain, et Ika Fono est sorti de l’arrière du maul pour marquer son deuxième essai de la soirée, à la 24ème minute. 3 – 17 après la transformation. 

Les sangliers de Belvès n'ont pas pu arrêter Ikapote Fono de Sarlat Rugby.
Ikapote Fono, l’homme du match de Sarlat, qui réussit à se défaire des défenseurs belvesois.

La tension continue de monter lorsqu’un carton jaune est donné au numéro 5 de Belvès (qui a déjà joué pour Sarlat). Malgré de nombreuses poussées aux abords de la ligne d’essai de Belvès, dont une d’Hemani Paea qui l’a même franchie (mais l’essai n’a pas été validé), Sarlat n’a pas pu marquer à nouveau. Belvès a fait preuve d’un certain esprit combatif, en poussant jusqu’aux dernières secondes de la première mi-temps. Mais, malgré deux pénalités, ils n’ont pas réussi à marquer un essai ou un coup de pied, laissant le score à 3 – 17 à la pause. 

Le jeu haché a marqué la seconde période du derby Belvès – Sarlat. 

Entrant sur le terrain avec leur énergie habituelle, les sarladais sont coupés dans leur élan par une faute. Cette fois-ci, c’est Bordoli qui botte en touche, portant le score des visiteurs à 20 contre 3, après 3 minutes de jeu. Une minute plus tard, alors que la tension monte, chaque équipe reçoit un carton jaune ; le numéro 5 Wiehan Hay, pour Sarlat, et le numéro 1 de Belvès sont tous deux envoyés au frais. Le jeu s’est ralenti avec des pauses fréquentes pour des fautes, des balles perdues et des mêlées instables interrompant le jeu. 

Sarlat Rugby a néanmoins maintenu la pression sur la ligne d’essai de Belvès, surtout quand le numéro 21 de l’équipe locale a reçu un carton blanc. Malgré les efforts de l’équipe locale pour dégager le ballon, les sarladais ont continué de maintenir la pression. Quinze minutes plus tard, ils ont vu un autre essai d’Hemani Paea refusé par l’arbitre pour cause de mauvaise réception. Mais cela ne l’a pas empêché de faire une passe éclair deux minutes plus tard au n°11 Lucas Caneda, qui marque pour Sarlat. 3 – 25 après que la difficile transformation de Serafin ait rebondi sur le poteau. 

Le défenseur de Belvès arrive trop tard pour empêcher Lucas Caneda de Sarlat Rugby de marquer.
Lucas Caneda, le n°11 de Sarlat Rugby, marque dans l’aile droite pour l’équipe.

C’est à ce moment que Stéphane Labrousse a décidé de faire tourner l’effectif de Sarlat, en changeant d’abord toute sa première ligne à la 22e minute, puis ses ailiers à la 28e minute. Ce changement, qui avait pour but d’éviter les blessures et de donner du temps de jeu à l’ensemble de l’effectif, n’a pas manqué d’avoir un effet sur la composition du jeu. Les choses n’ont pas été facilitées par le carton blanc reçu par l’un des nouveaux entrants, Roman Aleyrangues, quelques minutes seulement après son entrée sur le terrain. D’un autre côté, Belvès a semblé trouver un second souffle. Encouragés par leurs supporters, ils ont commencé à repousser le jeu dans le côté de terrain des Bleu et Noir plus souvent.

En effet, sentant qu’ils avaient une chance de sauver leur fierté et d’emporter le bonus offensif, ils ont commencé à chercher la touche dans le but de revenir au score. Trente-sept minutes après le début du match, après plusieurs poussées, ils ont finalement trouvé une ouverture sur le côté opposé pour le numéro 8 qui a marqué un essai. 10 – 25 après la transformation. 

Jouant maintenant plus que tout pour le point de bonus offensif, les dernières minutes s’écoulent tandis que Sarlat s’appuie sur la ligne de Belvès. Mais un alignement raté suffit à leur faire perdre leur élan. Le coup de sifflet final marque une victoire décisive, mais non plus écrasante, de Sarlat Rugby. 

Sarlat Rugby et Belvès s'alignent pour une mêlée avant la fin du derby. 
Si le match n’a pas été parfait, aucune des deux équipes n’est repartie avec un carton rouge !

La victoire a été fortement applaudie par les supporters de Sarlat, qui étaient soulagés après la défaite de leur équipe B plus tôt dans l’après-midi, mais aussi par les supporters de Belvès. Ces derniers ont vu dans leur équipe beaucoup de courage face à un adversaire de taille, et les ont félicités de ne pas avoir laissé Sarlat prendre le bonus offensif, ce que des équipes mieux classées n’avaient pas réussi à faire. 

Les Sangliers belvèsois remportent une victoire étriquée contre l’équipe B de Sarlat Rugby

L’équipe B de Sarlat est entrée sur le terrain sans quelques visages familiers, mais a tout de même réussi à ouvrir le score. Leur première occasion est venue après un premier quart d’heure de jeu tendu avec de fréquents changements de possession. Malgré la pénalité obtenue juste dans leur moitié de terrain, l’équipe B de Sarlat Rugby a choisi de tenter la pénalité. #Le n°10 Romain Bastiat l’envoie dans entre les poteaux et ouvre le score à 0 – 3 à la 16ème minute. 

Malheureusement, sur la poussée suivante, Belvès a trouvé une ouverture à l’aile droite après une poussée déterminée. Les défenses de Sarlat semblaient certainement moins coordonnées que lors des matchs précédents, et bien que leur jeu offensif ait souffert de l’absence de Matt Doyle, Bastiat a certainement donné un coup de boost. Il a marqué une autre pénalité, tandis que la suivante est fructueusement placée par le pied de Jarod Millet. À la 23ème minute, Sarlat a de nouveau pris l’avantage 7 à 9.

Romain Bastiat signant un coup de pied pour Sarlat Rugby contre les Sangliers de Belvès.
Ralenti par une farouche opposition de Belvès, le derby de l’équipe B s’est joué à coups de pied.

L’équipe B de Sarlat avait cependant du mal à marquer des essais, malgré quelques bonnes occasions, notamment un bon coup de pied avec la règle 50:22, et des alignements généralement solides. Ils ont été ralentis par trop de pénalités et ont souvent opté pour des tirs au but, bien que la réussite au pied ne soit pas parfaite puisqu’ils ont manqué deux autres pénalités, tandis que Belvès en a marqué une en prolongation avant le coup de sifflet de la mi-temps. 10 – 9. C’était un match équilibré. 

Belvès, sentant une certaine faiblesse de la part de l’ambitieuse équipe de Sarlat Rugby, est sorti des vestiaires en poussant et en marquant rapidement une autre pénalité. Bien que la contre-attaque de Sarlat Rugby n’ait pas abouti à un essai à cause de quelques erreurs, ils ont marqué un coup de pied de leur côté. Le manque de discipline des sarladais leur a coûté cher, car ils ont offert à Belvès trois autres pénalités au cours des 15 minutes suivantes, dont deux ont été transformés, ce qui les a laissés 19-12 à moins de 20 minutes de la fin. 

Une pénalité manquée a fait monter les enchères pour l’équipe B du Sarlat Rugby, mais ils ont commencé à faire encore plus d’erreurs, y compris sur les touches, pour se mettre à portée de tir. Conscients de l’enjeu, ils n’allaient cependant pas laisser leurs rivaux historiques gagner sans réagir. Trente-trois minutes plus tard, Testu fait une percée ; le ballon est porté à l’essai par l’arrière Jarod Millet, qui transforme également l’essai, mettant les équipes à égalité avant la dernière ligne droite. 

Jarod Millet, arrière de Sarlat Rugby, plonge pour marquer l'essai. 
Un essai et une transformation de Jarod Millet égalisent le score entre Sarlat Rugby et Belvès.

Malheureusement, alors que Belvès a manqué le premier coup de pied, ils ont réussi à en marquer un deuxième avec seulement trois minutes à l’horloge. Leur avance de 22-19 sera définitive, et l’équipe B de Sarlat Rugby devra se contenter d’un bonus défensif pendant que les locaux fêteront leur victoire. Néanmoins, la performance de l’équipe B est admirable et leur permet de rester dans le top 3 du classement. La semaine prochaine sera un test difficile pour eux, puisqu’ils affronteront Isle, dont l’équipe réserve est actuellement deuxième du groupe.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin