Sarlat Rugby enrôle un nouveau demi-de-mêlée de Fédérale 1

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Avec une quarantaine de matchs de PRO D2 à son actif, Théo Entraygues sera un joueur clé dans les plans de Stéphane Labrousse la saison prochaine. Grâce à son leadership et son expérience, Théo aidera ses coéquipiers à se surpasser et tout donner sur le terrain. Théo est également habitué des tournois à 7. Il a d’ailleurs porté les couleurs du Portugal durant le dernier tournoi des 6 nations B.

Sarlat Rugby poursuit son recrutement et s’arme davantage pour viser la montée en Fédérale 1 la saison prochaine. C’est alors le demi de mêlée français, Théo Entraygues (27 ans, 1m70, 71 kg), qui rejoint les rangs sarladais pour la durée de deux saisons. 

En provenance de Rumilly (Fédérale 1), Théo vient à Sarlat Rugby pour renforcer le poste de demi-de-mêlé et ainsi prêter main-forte à Matt Doyle et Louis Boyer. Théo peut également évoluer au poste de demi d’ouverture. Il vient apporter sa vivasité mais surtout toute son expérience à la charnière Bleu et Noir.

De l’expérience, ce n’est pas ce qui manque à Théo 

Du haut de ses 27 ans, le natif d’Albi a un CV bien garni de belles expériences. Pour la petite histoire, Théo s’est d’abord initié au football. Mais, dès l’âge de 10 ans, il s’est reconvertit au rugby et ne l’a plus arrêté après. Un choix tout à fait naturel, lui qui partait chaque week-end regarder les matchs du Castres Olympique avec son père (fervent supporter et abonné du club). 

Théo Entraygues a joué au Sporting Club Albigeois pendant 13 ans. Une période où il a pu notamment jouer avec une de nos nouvelles recrues : Lucas Cousin. Quart de finaliste des Crabos en 2012, champion de France espoir poule 3 en 2013 puis vice champion de France Reichel en 2014, Théo a un palmarès et surtout des souvenirs de qualité avec son club formateur. 

Pour le joueur, un de ses meilleurs souvenirs reste la demi-finale de PRO D2 qu’il a disputé dans un stade “plein à craquer” et une ambiance complétement folle. Avec Albi, Théo a totalisé 1487 minutes de PRO D2 pendant 40 rencontres (dont 14 en tant que titulaire). 

Cependant, Théo a également vécu un souvenir moins agréable avec les Albigeois. En 2016-2017, le joueur a vécu avec le club une saison compliquée qui s’est soldée par une descente en Fédérale 1. Théo décide alors de changer de cap et de signer pour une nouvelle aventure du côté de l’UCS (Union Cognac Saint Jean d’Angély).

Rapide avec le ballon dans les mains, Théo a le rugby dans l’âme

Théo a déjà de belles connexions au sein du groupe ! 

À Cognac, il côtoie alors pendant deux ans une autre nouvelle recrue sarladaise : l’ailier, Vincent Pageaneau. Les deux joueurs ont vécu des moments très forts ensemble, notamment durant leur finale du challenge Yves Manoir pendant la saison 2018-2019. 

Dès la fin de la saison, le numéro 9 s’est dirigé en Haute-Savoie pour évoluer à Rumilly. Il a d’ailleurs recroisé Lucas Cousin, mais cette fois-ci en tant qu’adversaire, durant le derby savoyard (Chambéry vs Rumilly). Pendant la même période, il a également joué contre notre centre tongien Hemani Paea, qui représentait alors l’équipe de Villefranche (Fédérale 1). Sauf que ce n’était pas la première fois ! Les chemins des deux hommes s’étaient déjà croisés auparavant en PRO D2, quand Théo était à Albi et Hemani à Lyon en 2015-2016 (une saison avant que le tongien ne soit couronné meilleur joueur du championnat). Ou aussi en Fédérale 1, quand Entraygues jouait sous les couleurs de Cognac et Paea pour Macon. 

“ C’est un joueur que j’ai affronté pas mal de fois, je serais heureux désormais de l’avoir comme coéquipier  » révèle le demi-de-mêlée. 

Théo Entraygues et Hemani Paea lors de leur dernière confrontation en Fédérale 1.  

En mars 2021, pendant le tournoi des 6 nations B, Théo a disputé ses premières sélections avec le Portugal. Il a d’ailleurs signé sa première victoire internationale face à l’Espagne durant la même compétition. Cela constitue un moment culminant de sa carrière et un souvenir de plus, qu’il gardera très longtemps dans sa mémoire. 

Théo Entraygues n’aura aucun mal à s’adapter à Sarlat Rugby et à la vie sarladaise

S’il ne connaît pas encore bien Sarlat et qu’il ne l’a visité qu’en étant petit, Théo a pourtant sillonné les terrains de France pendant des années. S’installer dans une ville connue partout pour ses particularités culinaires n’a rien de nouveau pour lui. De la viticulture de Cognac au fromage de haute savoie (Rumilly), il a toujours joué pour des villes toutes connues pour leur histoire et leurs spécialités régionales. Il s’est alors toujours intéressé à la culture locale.   

Théo Entraygues ne sera pas là pour faire de la figuration (ni de la dégustation non plus). Passionné par le jeu, il va pouvoir apporter au groupe son calme et sa sérénité, notamment à nos jeunes talents. Il aura également des tâches extra-sportives au sein de l’équipe commerciale de Sarlat Rugby, de quoi l’intégrer encore plus dans le projet du club.  

« On annonce beaucoup d’ambition, il faut alors l’assumer complètement… tous les weekends sur le terrain ! » s’est exclamé le joueur durant notre rencontre. 

Théo est un joueur débordant de passion pour le rugby. Il est également connu pour ses qualités de combattant acharné mais aussi pour sa vivacité et sa bonne vision du jeu. À la fois rapide et intrépide, notre nouveau demi-de-mêlée sera un ajout considérable à l’effectif de Sarlat Rugby pour la saison à venir. 

Nous lui souhaitons la bienvenue au club et à la ville de Sarlat !  

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin