« Je me suis laissé aller » Johnny Sexton, le capitaine de l’Irlande.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Le capitaine de l'Irlande Johnny Sexton a le sentiment de s'être laissé aller suite à sa réaction de son remplacement lors de la défaite des Six Nations contre la France et a depuis présenté ses excuses à l'entraîneur en chef Andy Farrell.
 

Le demi d’ouverture était visiblement agacé d’avoir été remplacé par Ross Byrne dans le dernier quart d’heure lors de la défaite 35-27 de l’Irlande au Stade de France samedi, secouant sans cesse la tête dans une longue marche sur la pelouse.

Alors que Farrell est passé à autre chose, admettant « à 100% » que le problème est passé après avoir nommé son équipe pour la prochaine Coupe des Nations d’automne, un Sexton frustré a admis que c’était « un mauvais moment » dans sa carrière.

La fièvre du moment

Sexton estime que sa réaction à l’annonce de cette décision a été tout aussi décevante que celle de son équipe, mais il admet que cela n’aurait pas dû arriver.

Il a déclaré « Vous devez le prendre de mon point de vue, c’est dans le feu de l’action, je suis dans l’un des plus grands matchs que j’ai joué en tant que capitaine de l’Irlande. C’est un moment de faiblesse et j’ai réagi de manière négative en une fraction de seconde et c’est tout.

« J’ai parlé à Andy après le match et encore une fois, dimanche quand j’ai réalisé que c’était un gros truc et nous avons réglé les choses. Je me suis excusé et j’ai dit : « ça n’aurait pas dû arriver, ça s’est produit, c’était une fraction de seconde ».

« Je me suis laissé aller à cet égard, mais on apprend et on passe à autre chose. Ce n’est pas la première fois que je m’excuse dans ma carrière et ce ne sera probablement pas la dernière. Heureusement, nous avons une bonne relation et il n’y a pas de problème pour l’avenir ».

Farrell, qui a fait partie du trio non capé James Lowe, Billy Burns et Shane Daly pour les matchs de l’Irlande contre le Pays de Galles le 13 novembre, l’Angleterre le 21 novembre et la Géorgie le 29 novembre, a fait preuve de philosophie lorsqu’il a parlé de Sexton.

M. Farrell a déclaré lors d’une conférence de presse : « La dernière chose que je veux faire à Johnny, c’est l’empêcher d’être lui-même, sinon nous souffrons tous.

« Johnny est un gars passionné et c’est la raison pour laquelle nous l’aimons tous car c’est un leader. Je ne me sens pas miné et l’équipe non plus.

« Vous ne changerez pas du jour au lendemain une personne qui a été au top en faisant ce qu’elle a fait à cause de l’intention et de l’attitude qu’elle a. »

Né en Nouvelle-Zélande, Lowe a reçu sa première convocation en Irlande après avoir passé trois ans en résidence chez Leinster et pourrait faire son entrée en lice internationale contre le Pays de Galles.

Farrell a déclaré à propos de l’ailier : « Je suis aussi impatient que tout le monde, de voir comment il sera au niveau international. C’est un niveau différent, mais nous avons vu le potentiel de ce qu’il a montré dans le PRO14 et comment il s’est adapté à Leinster.

« Nous verrons si cela se transfère sur la scène internationale. Si vous étiez un parieur, vous seriez très heureux de le voir jouer et réussir ».

Keith Earls revient de blessure, mais il n’y a pas de place dans le groupe pour John Cooney, bien qu’il ait été sur le banc contre la France.

Tadhg Furlong, le pilier des Lions britanniques et irlandais, fait partie des joueurs qui ont été écartés pour cause de blessure. Ryan Baird, Dave Kilcoyne, Ringrose, Jordan Larmour et Will Addison sont également absents.

En ce qui concerne les prochaines semaines, Sexton a déclaré : « Chaque fois que vous jouez pour l’Irlande, vous voulez gagner et bien jouer. Il y aura toujours de la pression.

« J’attends avec impatience le tournoi à venir et, en fin de compte, nous devons nous améliorer.

« Nous sommes une nouvelle équipe, nous avons terminé troisième aux Six Nations et cela reflète probablement nos performances. »

Date de publication : 5 novembre 2020

AVERTISSEMENT :

Cet article a été écrit par un tiers contributeur et ne reflète pas l’opinion de Sarlatrugby.fr, sa direction, son personnel ou ses associés. Veuillez consulter notre avis de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut inclure des déclarations relatives à l’avenir. Ces déclarations prévisionnelles sont généralement identifiées par les mots « croire », « projeter », « estimer », « devenir », « planifier », « vouloir », et des expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux qui sont abordés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont basées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer matériellement des déclarations prospectives, qui ne reflètent les opinions de la direction de la société qu’à la date des présentes. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Publié pour la première fois dans https://www.planetrugby.com/i-let-myself-down-ireland-fly-half-johnny-sexton-on-being-substituted-in-six-nations/, un contributeur tiers a traduit et adapté l’article à partir de l’original. En cas de divergence, l’original prévaut.

Bien que nous ayons fait des efforts raisonnables pour fournir des traductions précises, certaines parties peuvent être incorrectes. Sarlatrugby.fr n’assume aucune responsabilité pour les erreurs, oublis ou ambiguïtés dans les traductions fournies sur ce site. Toute personne ou entité se fiant au contenu traduit le fait à ses propres risques. Sarlatrugby.fr n’est pas responsable des pertes causées par une telle dépendance sur l’exactitude ou la fiabilité des informations traduites. Si vous souhaitez signaler une erreur ou une inexactitude dans la traduction, nous vous encourageons à nous contacter.

Image de couverture de Warwick Gastinger via Flickr

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin