Deux victoires difficiles pour Sarlat Rugby contre SC Tulle Corrèze

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Le choc entre les deux équipes qui visent le haut du tableau promettait d'être intense. SC Tulle Corrèze a accueilli Sarlat Rugby pour deux matchs en soirée, et la confrontation a donné lieu à deux matchs très disputés. L'équipe B a évité de justesse la défaite grâce à une remontée de dernière minute, et l'équipe A a conservé son avance, malgré une deuxième mi-temps difficile, conservant ainsi sa place en tête du classement.

Alors que les prévisions annonçaient des orages pour la soirée, le soleil était au rendez-vous sur le stade Alexandre Cueille de Tulle avant le plus grand défi de Sarlat Rugby. Les équipes réserves de Sarlat Rugby et son hôte, le SC Tulle Corrèze, se sont échauffés pour le choc de la troisième journée. Alors que la rencontre des équipes A semblait avoir un départ très différent, avec Sarlat prenant une avance précoce, la fin de la deuxième mi-temps s’est jouée au coude à coude. 

La troisième victoire de Sarlat, bien que difficile, signifie que l’équipe ambitieuse termine la première série de matchs en tête de sa poule. Les résultats et l’efficacité de l’équipe jusqu’à présent ont certainement consolidé son statut de leader, mais les matchs contre Tulle Corrèze ont révélé qu’il y avait encore de la place pour améliorer pas mal de choses.

Les équipes B du SC Tulle Corrèze et de Sarlat Rugby se sont affrontées pour un match plein d’action. 

Alors que l’équipe B de Sarlat Rugby a déjà montré sa force lors des matchs précédents, les réserves de Tulle ont directement montré de la volonté et de l’énergie et n’ont pas perdu de temps pour prouver leur potentiel. Quand un des joueurs de Sarlat n’a pas relâché le ballon dans la première minute, le #15 de Tulle, Maxime Maugein, a marqué la pénalité pour ouvrir le score pour l’équipe locale. 3 – 0. 

Sarlat Rugby, qui n’est pas en reste, tente d’égaliser le score 3 minutes plus tard, mais voit son tir rebondir sur le poteau. Néanmoins, ils s’emparent du ballon avant que Tulle ne puisse gagner du terrain et marquent, puis transforment, un essai dans le coin opposé.

Un essai précoce a permis à l’équipe B de Sarlat Rugby de battre le SC Tulle Corrèze

Le jeu de Tulle était actif et agressif ; celui de Sarlat Rugby un peu plus léger que ce à quoi les fans s’attendaient. Les locaux en profitent pour marquer deux autres pénalités en 10 minutes. 9 – 7. Cependant, l’agressivité de l’équipe locale a peut-être coûté cher, leur valant un carton jaune à la 16e minute.

Ce carton jaune les a laissés à court d’effectifs, incapables d’empêcher le maul de plus en plus remarquable de Sarlat Rugby de marquer un deuxième essai collectif, qui a également été confirmé. Alors que l’équipe du Périgord a perdu quelques autres occasions à cause de fausses balles, le numéro 9, Matt Doyle, a réussi à marquer un essai juste avant la marque de 30 minutes, bien que le poteau ait refusé la transformation. Un autre hors-jeu de Sarlat a permis à Tulle d’obtenir une quatrième pénalité pour terminer la première mi-temps. 12 – 19. 

L’étroite avance de Sarlat n’a pas duré longtemps en deuxième mi-temps, cependant. Un bon jeu en ligne et une ouverture dans la défense des Bleu et Noir ont permis à l’équipe locale de marquer et de convertir un essai quelques minutes après le début du match.

Avec le jeu qui se réchauffe, une interception de Sarlat Rugby #17 Pezet a permis aux visiteurs de marquer un essai (converti), même si la lumière commençait à baisser. Puis, après une pénalité de Tulle, et un carton jaune pour les visiteurs, l’équipe locale a marqué un deuxième essai, qu’ils ont transformé pour mener, 29 – 26.

Paulin Pezet qui s’élance vers l’avant après son interception, avant de marquer pour Sarlat Rugby.

À 20 minutes de la fin du match, les deux équipes se battent pour conserver ou gagner l’avantage. L’équipe B de Sarlat a du mal à gagner du terrain face à une équipe locale déterminée et, quand elle y parvient, les occasions sont souvent coupées par des passes manquées ou des fautes. Néanmoins, ils ont continué à essayer et, à quelques minutes de la fin, #18 Carrière a réalisé un sprint incroyable sur le terrain pour remettre Sarlat en tête.

À quelques minutes de la fin, les Bleu et Blanc du SC Tulle Corrèze lancent tout ce qu’ils ont sur la défense de Sarlat. Mais les Bleu et Noir se sont ressaisis et n’ont rien laissé passer, terminant le match 29 – 33.

Les réservistes de Sarlat Rugby en train de célébrer l’essai de dernière minute qui leur a permis de reprendre l’avantage.

L’équipe A de Sarlat Rugby a pris l’avantage lors d’une sombre première mi-temps. 

Le soleil avait déjà disparu lorsque les équipes A sont entrées sur le terrain – une situation qui n’a pas été facilitée par des problèmes techniques qui ont laissé la moitié des lumières éteintes. Après une minute de silence en l’honneur d’une figure emblématique du club SC Tulle Corrèze récemment disparue, le match a commencé.

Dès le premier coup de sifflet, Tulle a mis la pression sur l’équipe visiteuse, bien décidée à la faire tomber. Cela semble fonctionner, les Bleu et Noir faisant preuve d’un manque d’organisation inhabituel. Cela a conduit à plusieurs occasions manquées et à une pénalité, que Tulle a saisies pour ouvrir le score 0 – 3 après 8 minutes de jeu. 

Vincent Pageneau a inscrit le premier essai de Sarlat contre le SC Tulle Corrèze.

Cinq minutes plus tard, dans une répétition du match précédent, le #10 de Sarlat Rugby, Serafin Bordoli, a percé la défense du SC Tulle Corrèze et a passé le ballon au #14, qui a marqué l’essai. Bordoli l’a converti pour remettre les visiteurs en tête. Contrairement au match B, cependant, Sarlat Rugby a continué sur sa lancée et sa pression, toujours mené par Bordoli, qui a fait une passe rapide au #12, Hemani Paea, pour un deuxième essai. Après que Bordoli ait converti, mettant Sarlat Rugby en tête avec une large marge, Tulle a marqué sa propre pénalité, réduisant le score à 6 – 14 avec presque 20 minutes restantes dans la première mi-temps. 

Serafin Bordoli, l’homme du match, a effectué plusieurs percées et passes cruciales pour Sarlat Rugby.

Malheureusement, ces 20 minutes n’ont pas été les plus excitantes, malgré les éclairs qui rappelaient à tous qu’un orage était en route. Avec un momentum perdu des deux côtés par des revirements et deux pénalités manquées, 15 minutes se sont écoulées avant que Sarlat ne puisse enfin obtenir une pénalité. Alors que le score (6 -17) était une forte avance pour les visiteurs à la mi-temps, les dernières minutes n’étaient pas de bon augure. A 3 minutes de la fin, ils perdent l’occasion d’un nouvel essai suite à une passe en avant. Puis, juste avant le coup de sifflet, Maxime Fontenay (#6) a reçu un carton jaune.

SC Tulle Corrèze est revenu au score en seconde période

Avec le retour des lumières, la deuxième mi-temps semblait bien commencer pour Sarlat, avec Bordoli qui réussit une nouvelle percée (même s’il ne marque pas). Cependant, les choses se gâtent rapidement lorsqu’une bagarre éclate, entraînant deux cartons rouges pour le SC Tulle, et un pour le n°7 de Sarlat Rugby, Nicolas Gal. Les deux équipes sont alors privées de deux joueurs jusqu’au retour de Maxime Fontenay après 10 minutes de jeu. Néanmoins, les visiteurs ont marqué une autre pénalité, ancrant davantage l’avance de Sarlat Rugby 6 – 20.

Des éclairs ont brassé le ciel lors du choc entre le SC Tulle Corrèze et Sarlat Rugby.

SC Tulle Corrèze a redoublé d’efforts. L’équipe visiteuse semblant avoir perdu de son élan et de sa cohésion, c’est alors l’équipe locale qui a mis tout en œuvre pour remonter au score. Les deux équipes donnaient beaucoup de coups de pied pour essayer de gagner du terrain et d’obtenir des positions cruciales en touche nécessaires pour marquer. Lorsqu’un local trop acharné se fait sortir à la 20ème minute avec un carton jaune pour un plaquage dangereux sur le n°11 de Sarlat, Lucas Caneda, on aurait pu croire nos joueurs vaincus. Mais ils n’ont pas cessé d’essayer. 

Interceptant une passe entre les joueurs de Sarlat Rugby, Tulle a réussi à marquer un essai, et à le convertir, construisant leur propre dynamique. A 13 – 20 et à proximité du score de Sarlat Rugby, le SC Tulle Corrèze saisit toutes les occasions qu’il peut. Malheureusement, l’équipe visiteuse leur en a donné beaucoup, avec le n°18 Mike Maniulua qui a dû quitter le terrain après un carton jaune, et les différentes pénalités obtenues ont continué à donner des chances à l’équipe locale. Néanmoins, Sarlat a refusé de leur laisser un deuxième essai et, à deux minutes de la fin, l’équipe locale a finalement pris le coup de pied de but pour garantir le point de bonus défensif. Quelques minutes plus tard, juste avant que l’énorme orage n’éclate, le match se terminait : 16 – 20. 

Les joueurs de Sarlat Rugby fêtent leur victoire malgré l’orage.

Il s’en est fallu de peu pour Sarlat Rugby, qui a failli voir sa série de victoires brisée, comme pour le SC Tulle Corrèze, qui a failli faire tomber le « favori » de la poule. Si Stéphane Labrousse, l’entraîneur de Sarlat, est satisfait des victoires 3/3 des équipes A et B de ce premier bloc, il a été clair sur le fait que « nous devrons travailler sur la discipline, qui a commencé à nous faire défaut en fin de match », même s’il a mentionné que « nous gagnerons aussi de l’expérience pour le reste de la compétition grâce à ce genre de match. » Il est clair qu’il y a encore de la place pour s’améliorer, mais si Sarlat Rugby continue à perfectionner son jeu, il sera difficile de l’arrêter.

Néanmoins, avec la semaine prochaine pour se reposer et récupérer, l’équipe peut être fière de rester invaincue en tête de sa poule après trois matchs. Elle est à égalité de points avec Rochefort, qui a battu le SC Surgerien dans un match de derby dimanche, et seulement un point devant Bergerac. Étant les seules autres équipes à être invaincues dans ce bloc, elles seront certainement des adversaires de taille pour Sarlat Rugby. 

Les équipes de Sarlat Rugby qui ont finalement brisé la série de victoires à domicile du SC Tulle Corrèze.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin