David Ellis, triple vainqueur du Grand Chelem, prend les rênes de la défense de Sarlat Rugby

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
L'ambitieux projet de Sarlat Rugby a attiré l'attention d'un entraîneur de renom. Entraîneur de la défense de nombreuses équipes françaises et britanniques, et ancien troisième ligne, David Ellis a entraîné à tous les niveaux du rugby, avec notamment trois Grands Chelems remportés avec le XV de France. David Ellis rejoindra Sarlat Rugby, aux côtés de Stéphane Labrousse, pour aider l'équipe à atteindre son top niveau et espérer monter en Fédérale 1 !

Il y a moins d’un an, David Ellis parcourait les pages du Midi Olympique pour connaître les dernières nouvelles du rugby du pays qu’il avait aidé à gagner trois Grands Chelems. Un article a attiré son attention. Il présentait Sarlat Rugby, un club de petite ville qui tente de se transformer et de former une équipe pour monter en puissance. Ayant déjà aidé des clubs professionnels et amateurs à triompher, David Ellis a vu une opportunité de faire ce qu’il aime pour une équipe qui pourrait aller loin.

Cette semaine, David Ellis a officiellement dirigé à sa première séance d’entraînement de Sarlat Rugby. Il reviendra en août pour les premiers matchs amicaux de la saison afin de voir l’équipe en action, car il rejoint l’équipe d’entraîneurs en tant que coach de la défense.

Mais qui est David Ellis, cet entraîneur estimé qui va renforcer la défense de Sarlat Rugby ? D’où vient-il et pourquoi croit-il si fort au pouvoir transformateur du rugby ? Nous nous sommes assis avec lui cette semaine pour le découvrir un peu plus.

Le parcours de David Ellis, de joueur en difficulté à entraîneur de haut niveau

Si David Ellis a entraîné au plus haut niveau du rugby international, son parcours est un humble témoignage du pouvoir du sport à changer les vies. Né dans le Yorkshire à la fin des années 1950 dans une famille liée aussi étroitement aux mines de charbon locales qu’au rugby (on attribue à son arrière, arrière, arrière grand-oncle le mérite d’avoir inventé ce sport ), David a suivi ces deux voies ! Son premier contrat de rugby semi-professionnel l’emmenant tous les matins dans les mines de charbon.

Lorsque l’industrie du charbon se met en grève contre les réformes de Thatcher en 1984, David Ellis perd tout. Le rugby s’est avéré être la bouée de sauvetage dont lui et sa jeune famille avaient besoin. On lui a offert un billet pour jouer au poste d’avant-centre à l’autre bout du monde, en Australie. Il a accepté. Un nouveau départ ne signifie pas un départ facile, mais de cette première expérience de joueur professionnel au niveau international est née une carrière florissante dans la Ligue de Rugby (13 joueurs).

Après avoir joué des centaines de matchs à travers le monde pour des équipes telles que Townsville, Brisbane, Toowoomba, et Corbeil XIII ici en France, il a fait la transition naturelle vers le métier d’entraîneur dans les années 1990. Son objectif était de partager l’expertise et les connaissances qu’il avait acquises pour aider les équipes dans un aspect crucial du jeu : la défense. Son premier poste d’entraîneur a été occupé par l’équipe de Villeneuve sur Lot, toujours dans la ligue de rugby, en 1995. L’équipe a été non seulement championne de France en 1996, mais aussi finaliste les deux années suivantes.

Avec un trophée à son actif, David Ellis a entrepris de grimper encore plus haut !

En tant qu’entraîneur de la défense, Ellis a obtenu trois Grands Chelems avec le XV de France 

Après trois saisons extraordinaires en tant qu’entraîneur de Rugby League, David Ellis a été attiré dans le monde du Rugby Union, encore plus populaire (en France), par son entraîneur et mentor Jacques Fouroux. Le talent d’Ellis est évident, et il est d’abord recruté par le Racing 92 (à l’époque Racing Club de France) en 1998 pour deux saisons, avant d’en réaliser deux autres avec une autre équipe de grande renommée aujourd’hui, l’UBB (Bordeaux Bègles).

Mais c’est en 2000 que le grand saut se produit, lorsque Bernard Laporte, sur recommandation de Jacques Fouroux, propose à David Ellis de l’aider à entraîner le XV de France. Bien qu’Ellis ne soit pas payé (dépenses couvertes uniquement), il saisit l’occasion de participer à la construction de l’équipe de France pour la Coupe du monde et les Six Nations. Il travaillera avec eux pendant les dix prochaines saisons, remportant victoire sur victoire, dont trois Grand Chelem (saisons sans défaite) en 2002, 2004 et 2010. Avec autant de titres à son actif, David Ellis sait que la réussite et la performance ne sont plus en question, et qu’il peut se poser et se concentrer sur la construction de projets prometteurs.

Pendant plus d’une décennie, David a remporté plusieurs championnats des Six Nations avec le XV de France. (Coventrytelegraph)

En effet, durant ces 11 saisons avec le XV de France, David Ellis n’a pas cessé d’entraîner. Il a continué à exceller des deux côtés de la Manche avec le Gloucester RFC pendant les cinq premières années puis le Castres olympique de 2005 à 2007, le CA Brive de 2007 à 2009 et London Irish de 2009 à 2011. 

David n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Lorsqu’il s’est séparé du XV de France, il a continué à être entraîneur professionnel et international. 

Un entraîneur de la défense qui voit plus loin que le bout de son nez

Il ne se précipite pas vers n’importe quelles équipes. Il choisit avec soin celles qui ont la volonté de se dépasser, de repousser leurs limites et de libérer leur potentiel. Entre 2012 et 2017, il a travaillé avec l’US Bergerac et le LOU de Lyon. Il a aidé Bergerac à récupérer sa place en Fédérale 1 en 2014 (et a été déçu de la voir la perdre l’année suivante pour des raisons administratives) et a aidé Lyon à opérer sa montée de Pro D2 au très convoité Top 14.

Pendant ce temps, il a également entraîné, au niveau international, l’équipe de rugby des Tonga. Ce qui nous amène à une des meilleures histoires de David Ellis, qui témoigne de sa détermination à mener à bien chaque projet. En 2014, alors que Bergerac montait, il a promis d’assister à leur finale de Fédérale 3 malgré un voyage international avec l’équipe tongienne. À peine les Tongiens avaient-ils gagné contre les États-Unis à Los Angeles, qu’il a sauté dans une série d’avions jusqu’à Limoges, loué une voiture et conduit pour arriver juste à temps pour motiver Bergerac à remporter le trophée. Il a fait la fête aussi fort que les joueurs de Bergerac avant de devoir partir tôt le matin pour le Japon pour un match avec les Tonga… qu’ils ont gagné !

Avec une telle confiance en ses équipes et un tel engagement dans leurs projets, il n’est pas étonnant que des joueurs comme Hemani Paea (qui a joué avec lui au LOU et aux Tonga) soient ravis de son recrutement au Sarlat Rugby.

Mais Sarlat n’est pas la première petite ville à bénéficier de l’expérience de David Ellis. Il y a deux saisons à peine, le Kenilworth RFC a eu la chance de le signer comme entraîneur principal après avoir exposé son projet de montée à la suite d’une bonne saison. Et ils ont grimpé. Non seulement ils ont obtenu la promotion de la ligue, mais ils ont conquis leur division et remporté trois autres récompenses, tout en restant pratiquement invaincus à domicile pendant plus de deux ans. 

C’est le genre de potentiel que David a immédiatement vu dans le projet de Sarlat Rugby ; et ces résultats sont ceux qu’il a l’intention d’obtenir pour nous.

David Ellis renforce Sarlat Rugby en tant qu’entraîneur principal de la défense

David Ellis a pris note du projet de Sarlat Rugby lorsqu’il a lu pour la première fois les ambitions du nouveau président du club, Dom Einhorn, dans un article de Midi-Olympique. C’était exactement le genre de projet audacieux, mais bien planifié et soigneusement exécuté, que David Ellis avait recherché au cours de la dernière décennie. Il a donc contacté Dom, et maintenant il est arrivé à Sarlat, prêt à créer une défense solide comme le fer, mais aussi rapide et flexible.

Il connaît déjà certains joueurs sur lesquels il pourra compter, comme Ikapote Fono ou Hemani Paea, issus de ses équipes précédentes. Lui et Paea ont d’ailleurs, tous deux partagé les accolades après la saison 2016 avec LOU, respectivement pour le meilleur personnel d’entraînement et le meilleur joueur. Il est également familier avec la région, sa culture et, bien sûr, son rugby, après son passage à Bergerac. S’il fera de fréquents allers-retours vers son Angleterre natale en passant par l’aéroport de Bergerac, il est déjà déterminé à revenir voir Sarlat Rugby en action lors du premier match amical le 14 août. 

David Ellis accueilli chaleureusement par notre Président, Dom Einhorn

Quant à son style d’entraînement ? Eh bien, nous avons obtenu quelques indications. Tout d’abord, ce qu’il apprécie le plus chez les joueurs n’est pas un trait physique donné, mais les traits mentaux. Détermination, passion, engagement et discipline font toute la différence sur le terrain. Nous avons pensé que nous pourrions également le prendre au dépourvu avec un vieux classique : 

Q : On dit que la meilleure forme de défense est une bonne attaque. En tant qu’entraîneur de la défense, êtes-vous d’accord ?

R : Non. Au rugby, la meilleure forme d’attaque est une bonne défense. Parce que vous ne cédez pas de terrain, vous vous mettez dans une position idéale pour attaquer, et vous créez des espaces et des opportunités pour libérer tout votre potentiel offensif ! 

Si l’on se fie à son travail et aux résultats obtenus au cours des deux dernières décennies en tant qu’entraîneur, on peut dire que Sarlat Rugby a fait un gros coup ! Nous sommes alors impatients de voir ses stratégies et son travail avec les joueurs porter leurs fruits au cours de cette saison passionnante, et bien d’autres à venir.

Bienvenue à Sarlat Rugby David Ellis !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin