BUT Cosy – Sarlat Rugby : un partenariat pour le rayonnement de la ville !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Un club en grande forme, un projet qui est en train de prendre son envol, dix victoires d’affilée depuis le début de la saison, c’est Sarlat Rugby. Un club qui construit son succès grâce à des partenaires de choix. BUT Sarlat fait partie de nos partenaires. Pourquoi Sarlat Rugby ? Comment se porte BUT à Sarlat ? La covid etc, son directeur nous a reçus pour répondre à toutes ces questions.



Ouvert en avril 2018 sur Sarlat, BUT est une enseigne française de magasins spécialisés dans l’équipement de maisons (ameublement, décoration, électroménager, image, son) filiale du groupe autrichien XXXLutz via la holding Mobilux. Elle est créée en 1972 par André Venturini.

L’entreprise qui fête ses 50 ans d’existence cette année compte maintenant plus de 320 magasins en France. Présent au tout début dans les grandes villes, l’enseigne a développé un concept pour pouvoir s’adapter aux villes moyennes ces dix dernières années. D’où la création du magasin basé à Sarlat. Dirigé par Manuel Ortega qui nous a reçus, le magasin BUT Sarlat dénombre dix employés : sept personnes dans le magasin et trois personnes au dépôt, en plus d’une collaboration avec deux artisans partenaires qui posent les cuisines.

Un boom après le déconfinement et 200 cuisines posées en quatre ans

Contrairement à d’autres secteurs qui ont subi les frais de la pandémie Covid-19, le secteur de l’ameublement, de la décoration fait partie des secteurs qui ont connu un grand boom. Avec la crise sanitaire et les différents épisodes de confinement, et de déconfinement, les Français ont beaucoup investi dans leur intérieur. 

“On s’est aperçu que le déconfinement a été un boom pour l’habitat et la décoration. Le chiffre d’affaires a été important après chaque déconfinement. Les gens ont pris l’habitude de rester beaucoup plus de temps chez eux et se sont aperçus parfois qu’ils ont peut-être un matelas défectueux, qu’il fallait changer le canapé, la télé, etc. L’ameublement, l’électroménager et le bricolage ont énormément progressé durant cette période” déclare Mr Ortega qui pourtant, avait beaucoup d’incertitudes au début de la pandémie.

 “J’avais très peur au début, mais rassuré après chaque déconfinement”. Très normal pour un chef d’entreprise de cette envergure. Mais l’enseigne a pu compter sur la totalité de ses collaborateurs durant cette période difficile contrairement à d’autres entreprises. 

Bénéficiant des aides de l’État, le directeur de BUT Sarlat, n’a ménagé aucun effort pour pouvoir garder tous ses employés. Il faut souligner que Mr Ortega place l’humain au centre de son entreprise.

L’autre phénomène qui peut justifier cette hausse de chiffres d’affaires après chaque confinement : la migration des citadins vers les petites et moyennes villes nous explique l’ancien directeur de magasin à Conforma “Le Périgord noir attire beaucoup. Cet été, on a eu beaucoup de gens qui ont acheté des maisons ici. C’est beaucoup plus calme, les gens sont sympas et il y a un bon cadre de vie. Des Parisiens, des Bordelais viennent de plus en plus vivre au Périgord, ils peuvent rester là et continuer à bosser grâce au télétravail”

Des entreprises comme BUT profitent de ce phénomène pour améliorer leurs chiffres d’affaires puisque quand les gens viennent pour habiter ils ont aussi besoin de meubler. “La cuisine se développe beaucoup mieux un peu grâce aux nouveaux arrivants” selon Mr Ortega. Un chiffre qui pourrait justifier cela : deux cents cuisines ont été installées depuis leur début.

L’enseigne a aussi connu un chiffre d’affaires jamais connu après le déconfinement.

“ C’était la folie au mois de mai, trois à quatre fois plus de chiffre d’affaires que d’habitude.“ 

En temps normal la meilleure période pour BUT reste les mois du tourisme à Sarlat (avril, mai). C’est souvent le moment plébiscité pour changer surtout ceux qui ont des chambres d’hôtes ou des gîtes. 

Pour se différencier de la concurrence, BUT Sarlat compte beaucoup sur la communication de proximité et la qualité de ses produits. D’où le lancement d’un site internet et des comptes sur les réseaux sociaux pour toucher “les plus jeunes”. Même si le directeur de l’enseigne est conscient que, malgré le développement du digital et de l’internet, les Sarladais ont plus tendance à acheter en magasin contrairement à ce qui se passe dans les grandes villes où les gens développent le réflexe d’acheter en ligne.

“C’était facile de s’associer à Sarlat Rugby”


Située à Avenue de la Dordogne 24200 Sarlat-la-Canéda, l’enseigne BUT Cosy Sarlat est sponsor officiel du club de Sarlat Ruby depuis septembre 2021.

Par le passé, BUT était déjà connu comme une enseigne qui soutient le sport. En 2003 déjà, la chaîne spécialisée dans l’ameublement et l’électroménager avait signé un partenariat exclusif avec la Fédération française de football (FFF) et la Ligue nationale de football (LNF) en vue de parrainer les arbitres des matches les plus médiatisés. Son nom sonne même comme ce qui compte le plus dans le foot, le “But”. 

Comme c’est dans l’ADN, BUT Cosy Sarlat soutient aussi normalement beaucoup de sports à Sarlat comme la boxe thaï, le football, le handball, etc.

Démarché par le pilier de Sarlat Rugby, Dato Okriashvili, les premiers contacts ont été positifs. “ Dato m’a convaincu dès le début, pour moi il y a déjà la relation humaine qui compte avant toute chose” déclare Mr Ortega avant de poursuivre : « C’était facile de s’associer à Sarlat Rugby. L’envie et le projet global m’ont plu tout de suite. Certains étaient sceptiques au début, ça faisait beaucoup parler, j’ai trouvé ça plutôt intéressant, j’ai voulu donner un coup de pouce.”

Notre puissant pilier droit et brillant responsable de sponsoring local, Dato Okriashvili !

Le rôle d’une entreprise est aussi de participer à la bonne marche de son terroir, de sa ville.

Ça, le patron de BUT Cosy Sarlat le comprend bien et essaie de répondre positivement à toutes les sollicitations de partenariat. Mais celui avec Sarlat Rugby est assez particulier pour lui. Étant un grand fan de sport, il suit avec intérêt l’énorme progression du club Sarladais. “ Même si je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller au stade, je suis tout le temps scotché sur les réseaux sociaux Sarlat Rugby pour guetter les résultats. Chaque dimanche, je vais sur la page Facebook pour voir le résultat des matchs. En plus je trouve que c’est très bien fait, la communication autour du club, j’aime bien en tout cas. J’ai même vu que vous aurez un invité de marque dimanche prochain en l’occurrence Bob Skinstad (NDLR : interview réalisé avant le match Sarlat Rugby-Rochefort« 

La légende du rugby sud-africain, Bob Skinstad, en compagnie de notre présent Dom Einhorn. 

Conscient que la montée en puissance du club peut participer à l’essor de la ville de Sarlat,

Il préfère ne pas rater le train. “ Plus on parle de Sarlat Rugby, plus les gens connaissent la ville et vont avoir envie de venir la découvrir. Une aventure qui démarre je préfère être là dès le début. Le club a des ambitions d’aller en Pro D2, même le fait d’en parler ça dynamise la ville. Plus la ville est dynamique,  plus les entreprises locales y gagnent en images.” déclare-t-il.

Pour terminer, il souhaite un équilibre économique, culturel pour la ville de Sarlat.


Tous nos remerciements à BUT Cosy Sarlat pour le soutien au projet Sarlat Rugby.

Rêvons toujours plus grand !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin